Coup de gueule : ces puces GPS qui te suivent à la trace sans ton accord !

Les smartphones sont des inventions vraiment utiles. Ils permettent de communiquer avec des personnes se trouvant loin de chez soi, d’envoyer des messages, de créer des notes, de jouer à des jeux vidéo pendant des heures, de faire des recherches internet n’importe où, mais surtout, cela permet d’être suivi à la trace ! 

En effet, chaque smartphone dispose d’un dispositif GPS implanté afin de pouvoir être localisé lors de l’utilisation, notamment, de Google Maps ou d’une application GPS. Cependant, ce dispositif peut facilement être détourné de son utilisation primaire

La puce GPS et les grandes entreprises

Moralement choquant mais pas si étonnant, de nombreuses entreprises utilisent leurs applications et la puce GPS de vos smartphones afin de récupérer vos données de géolocalisation.

Pour citer une entreprise que tout le monde connait, Google utilise vos données personnelles et de géolocalisation. Dans le cas du géant mondial, c’est surtout pour faire de la publicité ciblée, selon votre région, mais rien ne dit que l’entreprise n’utilise pas les données de géolocalisation des smartphones à d’autres fins.

D’ailleurs, UFC-Que Choisir a récemment mené une action de groupe contre Google pour violation des droits d’utilisation des données personnelles et violation de la vie privée pour l’utilisation non consentie des données de géolocalisation.

La puce GPS et les applications de traçage

Certaines utilisations de traçage sont légales, par exemple, si vous souhaitez suivre une personne âgée de votre famille qui à des problèmes de santé ou des problèmes mentaux et que celle-ci est consentante. D’autres le sont moins, les applications de suivi GPS des appareils électroniques peuvent facilement être détournées afin de vous suivre à la trace.

Que ce soit l’un de vos parents qui s’inquiète et vous suit grâce à votre smartphone et un logiciel espion. Votre conjoint qui a des doutes ou encore votre employeur qui a placé une puce dans votre voiture d’entreprise, le suivi GPS est bien plus simple qu’on ne le pense. Cependant, il est illégal sans votre consentement, mais encore faut-il le savoir et être en mesure de le prouver.

Le mode avion et le traçage

Si vous pensez que le mode avion de votre smartphone vous permettra d’échapper à cette géolocalisation continue, détrompez-vous ! Les systèmes GPS fonctionnent bel et bien en mode avion, mais vous ne pourrez pas les utiliser vous-même.

Petite explication : Le mode avion coupe l’envoie et la réception des données mobiles, celle-ci provenant et nécessitant des tours de téléphonie dans un certain périmètre pour fonctionner. Cependant, les puces GPS, elles, n’ont pas besoin de ces tours, car elles reçoivent des données provenant de satellites. Or, le mode avion ne permet pas de déconnecter votre téléphone des signaux satellites; et les applications de traçage continueront donc à recevoir des données.

Le seul réel moyen de ne pas être tracé 24 h/24, c’est d’éteindre votre téléphone et de retirer sa batterie.

Les smartphones ne sont pas les seuls appareils

L’exemple des smartphones est le plus percutant, car presque tout le monde en a un chez soi, mais il y a bien d’autres appareils qui disposent de puces GPS : dispositifs GPS portable, ordinateurs, appareils photo, voitures, et même certains appareils électroménagers connectés dernière génération !

 

Pour voir mes autres coups de gueule, c’est par ici !

Auteur de l’article : Fred